Alerte canicule

Qui dit « été », dit parfois « canicule ». Qui dit « canicule » dit « personnes en souffrance ». On se plaint toute l’année qu’il fait froid et une fois que le thermomètre s’affole, c’est la panique à bord. 38 degrés c’est bon un jour, voire deux, après c’est trop. C’est trop parce quand c’est la canicule, on ne dort pas la nuit. Les températures ne descendent pas en-dessous de 20° et cela devient impossible de s’installer convenablement dans son lit. Hors de question de se glisser sous la couette ou de mettre le moindre bout de tissu sur son corps sous peine de sentir déjà une goutte (puis une dizaine) perler sur son front.

Quand c’est la canicule, on n’a pas faim. On essaie de boire beaucoup « parce qu’il faut », on hiberne en fermant les volets, et en mettant en route les ventilateurs aux quatre coins de l’appartement, qui brassent de l’air chaud, certes, mais de l’air quand même. On n’hésite pas à sortir la vieille bassine qu’on remplir d’eau froide pour y tremper ses pieds parce que c’est trop bon.

Quand c’est la canicule, les médias en font tout un foin. Ben oui, on a perdu quand même beaucoup de personnes âgées en 2004, alors on n’hésite pas à rappeler les règles de base aux personnes seules : boire 1,5L d’eau minimum, aérer tôt le matin et tard le soir, éviter les efforts physiques, veiller aux personnes vulnérables et j’en passe.

Quand c’est la canicule, il y a des personnes qui en rajoutent une couche, parce qu’il faut croire que ça ne suffit pas. Il y a celui qui se dit que ça va être amusant d’enflammer une brindille dans un champ, celle qui va quand même se mettre sur sa serviette de plage dès 13h pour bronzer et qui va finir comme un cochon à la broche. Il y a également ceux qui vont pratiquer leurs exercices, courir 20 bornes sous le soleil avant de se retrouver aux urgences, sans comprendre pourquoi.  Et puis il y a ces parents complètement irresponsables qui vont se dire : « Tiens mais c’est le moment idéal pour faire une balade avec Timautey, Brandon et Ryhanah, nos triplés de 3 mois ! » Enfin, vous voyez le genre…

Quand c’est la canicule, les présentateurs météo s’affolent. On ne compte plus les alertes, les niveaux orange, rouge, noire, à tout bout de champ, les forêts qui s’embrasent, et les pompiers qui passent des heures, voire des jours à éteindre le feu. Heureusement, la canicule est généralement un épisode qui ne dure que quelques jours. Reste à savoir ce qui nous attend d’ici une trentaine d’années…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.