Nos pires usagers

bibliothèque

En travaillant en Médiathèque, on est amené à côtoyer divers publics. Des enfants, des ados, des familles, des célibataires, des seniors, des personnes cultivées et d’autres qui le sont beaucoup moins… Mais parmi le lot d’usagers qui afflue chaque jour, il y en a qui sont tout bonnement insupportables. Voici le top 10 des personnes indésirables en bibliothèque :

  • Les Kardashian : ce surnom concerne toutes les adolescentes qui viennent à la Médiathèque mais qui n’ont rien à y faire. Elles balancent leurs cheveux de droite à gauche, profitent des toilettes pour se pomponner pendant 10 minutes, gloussent comme des pintades dans les rayons en faisant des selfies, et ont un Q.I aussi élevé que celui d’une moule.
  • Monsieur Radin : il vient TOUS les jours, bien avant le facteur pour réclamer le journal qu’il lira dans les moindres détails. Gare à celui qui oserait le devancer dans sa lecture ! A noter qu’en plus de son canard, il prendra un café dès l’ouverture, à 10h01 (pour éviter à se le faire chez lui) et se rendra aux toilettes à 11h59 (pour faire des économies d’eau à la maison). Ne pensez pas qu’il s’agisse d’une coïncidence s’il manque un rouleau aux WC…
  • Les pseudo-parents : Ils débarquent au beau milieu de l’après-midi avec leurs deux enfants en bas âge mais prennent la Médiathèque pour une garderie. Ils ne font pas attention à leurs petits, les laissent crier, déranger le mobilier, pleurer à chaudes larmes sans s’en inquiéter.
  • Les Ronaldo : ce sont les adolescents, probablement fans de foot puisqu’il abhorrent la même coup de cheveux (vous savez celle où on a l’impression que la tondeuse est tombée en panne à mi-parcours), les mêmes fringues, la même démarche. Ils ne respectent absolument pas le personnel et viennent squatter la bibliothèque parce qu’il fait chaud et qu’il y a du WiFi. Les yeux rivés sur leurs écrans, ils détournent le regard seulement lorsqu’une Kardashian passe par là.
  • Le procrastinateur : il vient dix minutes avant la fermeture pour faire des impressions, des photocopies et choisir ses DVD pour le week-end. Evidemment, il n’entend pas l’annonce qui invite les usagers à sortir des lieux et continue ses petites courses comme si de rien n’était.
  • Le sourd : il écoute la musique à fond les ballons dans ses écouteurs, au point où même en étant à 10m, on peut reconnaître le morceau qui est joué.
  • Le Petit Poucet : il ne vient jamais à la Médiathèque sans son paquet de chips, sa dose de Red Bull et ses biscuits fraise-chocolat. Vous pouvez le suivre à la trace, il en met partout.
  • L’accro du portable : il passe devant les pictogrammes qui disent bien qu’il est interdit d’utiliser le téléphone portable et continue à parler haut et fort au téléphone. Phrase typique : « Allô ? Oui. Oui. Je suis à la Médiathèque. A LA MEDIATHEQUE ! »
  • Madame Mauvaise Foi : s’il le faut, elle sortira les crocs pour vous dire que non, vous avez tort, il ne reste plus de documents sur sa carte, elle a tout rendu la semaine dernière. La conversation frisera même l’insulte. Et puis elle se rendra compte une fois chez elle qu’elle avait tort et déposera les documents dans la boîte de retour, trop fière pour la confrontation.
  • Madame FNAC : elle réserve les documents plus vite que son nombre, soudoie le personnel en fin d’année à l’aide de boîtes de chocolats et coche dans les catalogues des librairies tous les livres à paraître. Elle emprunte sur toutes les cartes de la famille (y compris la tante décédée) une tonne de livres (qu’elle n’arrive pas à lire) , qu’elle finit par rendre en retard parce qu’elle n’a pas eu le temps.
Advertisements

6 réflexions sur “Nos pires usagers

  1. Votre article laisse seulement l’impression d’une personne méprisante.
    Pourquoi travailler au service du public si vous détestez l’humanité?

    1. Oulala, eh bien c’est mal me connaître ! Je ne suis pas méprisante, mais je connais le second degré. Vous travaillez dans le service public vous aussi ? Vous savez au quotidien, on a affaire à des gens biens et à d’autres>. Ce n’est pas parce que je fais un top 10 du pire de ce qu’on peut rencontrer que je déteste l’humanité ! Vous allez vite en besogne !

  2. Ha ha, j’en reconnais un certain nombre, dont la mauvaise fois des retours xD. Il y a aussi celui qui refuse de toucher un ordi et fait des TONNES de réservations par téléphone, puis vous rappelle pour savoir si elles sont arrivées (si c’était le cas on vous aurait appelé vous savez…) et vous dire qu’il a finalement changé d’avis… Celui qui tel un marathonien pique son sprint sans vous jeter un regard ou un bonjour dès que l’on a ouvert les portes et dit « la bibliothèque est ouverte » pour chopper une place assise (mec, vous êtes 5 devant la porte, me dit pas que tu vas pas trouver de place). Mais le pire, ou la pire pour moi, c’est celui qui lit son journal et dit « shhht » quand vous accueillez des nouveaux lecteurs en parlant sans chuchoter ! Oui, celui là, j’ai envie de lui dire que s’il veut le silence intégral il n’a qu’à rester chez lui, ou aller dans une bibliothèque universitaire ! Mouahaha oui je suis diabolique, mais j’aime mon métier et surtout j’aime mon public pour tous les super moments qu’on partage le reste du temps 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s