J’ai été victime de harcèlement scolaire

harcèlement scolaire
Au collège, comme de nombreux « intellos », j’ai été victime de ceux que j’aime appeler « des fouteurs de merde ». Alors l’expression peut paraître vulgaire à vos yeux mais elle leur convient parfaitement. Vous savez, ce sont ceux qui glandent en classe, qui ne fichent rien, qui malgré tout sont populaires (parce qu’ils font un peu peur aussi sans doute), et qui harcèlent les plus fébriles…
Durant deux ans, je suis allée à l’école sans être très rassurée. C’est en 4e et en 3e que ça s’est corsé. Pourtant, je n’étais pas à la base dans un collège difficile, et je ne cherchais pas les embrouilles non plus, je me faisais discrète. Le « problème », c’est que je figurais parmi les meilleurs de la classe et que j’étais loin de faire l’unanimité auprès de mes camarades…
En 4e, une blondasse a commencé à me « harceler » pour avoir mes devoirs de mathématiques. Cela a duré plusieurs semaines. Elle ne faisait pas les exercices qui étaient à effectuer à la maison et me demandait mon cahier pour pouvoir recopier les réponses. Je le lui ai donné plusieurs fois. Elle avait un ton menaçant mais pas de là à me dire « je t’attends à la sortie pour te casser la gueule », c’était plutôt « Ne le dis pas au prof sinon… »C’était une forme de harcèlement scolaire. Mais j’ai décidé de ne pas me laisser faire. J’en ai parlé à mes parents qui, à leur tour, sont allés voir mon professeur principal. C’était un peu à mes risques et périls, car je ne savais pas comment elle allait réagir. Finalement, il n’y a pas eu de suite…Aujourd’hui, je sais que cette nana est toujours avec le même mec qu’à l’époque et qu’elle est mère au foyer. Je suppose qu’elle a quitté l’école après la 3e et qu’elle n’a pas son Bac. J’ai envie de te dire : « Bien fait pour toi ! »
En 3e, ce fut pire. Dans les vestiaires durant les cours d’EPS, il ne fallait pas l’ouvrir. Et face à l’équipe adverse, mieux valait perdre la partie si on ne voulait pas avoir la tronche défigurée en sortant des cours. Heureusement pour moi, j’étais nulle en sport. Mais une des pires fille de l’école a arraché les cheveux à une autre, et quand je dis « arracher », ce n’était pas qu’un poil… La nana avait 30% de cheveux en moins à la sortie du gymnase. Durant cette année, ma meilleure amie s’est fait agresser aussi. Pour rien. Certaines filles étaient jalouses de son piercing à l’arcade, d’autres croyaient qu’elle leur lançait des salles regards en classe. C’est fou à quel point les cons peuvent avoir de l’imagination. J’imagine que ces mêmes personnes ne sont pas allées très loin dans leur vie, vu leur Q.I. Comme quoi, il y a une justice.
J’aimerais dire à tous ces fouteurs de merde que si hier j’avais encore peur d’eux, ce n’est plus le cas maintenant. Vous n’avez été que des minables. Sérieusement, ça vous a servi à quoi de pomper sur nos devoirs ou de gagner la partie de basket à l’époque ? A rien, vu où vous en êtes actuellement !
J’aimerais aussi dire à tous ceux qui sont victimes de harcèlement scolaire de ne pas se laisser faire. C’est dur de devoir se confier à ses proches ou à son professeur car on a très souvent peur des représailles, mais il ne faut pas céder à la pression. Ayez confiance en l’avenir, ces gens qui vous persécutent ne sont que des bons à rien et ne deviendront rien dans la vie.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s