Passer une soirée au cabaret

cabaret

Sur France 2, il y a une émission diffusée un samedi par mois qui est devenue culte ; j’ai nommé « Le plus grand cabaret du monde ». Chapeautée par Monsieur Sébastien, prénom Patrick (Patoche pour les intimes), elle met en lumière de nombreux artistes aux talents fous (le plus remarquable reste à mes yeux Jeff Panacloc, mais passons, ce n’est pas vraiment le sujet). Alors bien évidemment, lorsqu’on entend « Le plus grand cabaret du monde », on pense immédiatement au petit bonhomme en mousse, aux serviettes qui tournent et autres inepties musicales, mais aussi à des célébrités toutes de strass vêtus, installées confortablement autour d’une jolie table rouge. Eh bien, à mon tour, je me suis assise à une table rouge.

Alors bien sûr, ce n’était pas chez Patrick Sébastien. Ce n’était pas non plus en compagnie de Shirley et Dino. Et ce n’était pas non plus avec une coupe de champagne en main. Ça aurait pu. Ce n’était pas près de la Tour Eiffel, mais non loin de la Porte de Brandebourg, à Berlin. Au Wintergarten, l’un des plus populaires de la capitale.

Un bien joli cabaret. Pas extravagant. Juste ce qu’il faut. Avec des tables rouges, et une petite bougie au milieu comme chez Patoche. Avec un rideau rouge, comme chez Patoche aussi. Avant que le spectacle ne démarre, les clients prennent le temps de terminer leurs assiettes. Ici, on ne vient pas seulement admirer des artistes, on est aussi là pour dîner et passer une belle soirée. Une dame dans une longue robe argentée, vient divertir la clientèle en lui proposant des tours de magie. A proximité, les serveurs s’affairent à ce que chacun ait son plat à temps. Au plafond, des milliers d’étoiles scintillent. Et sur les murs, de nombreux costumes sous vitrines et de multiples affiches font part de l’histoire du cabaret.

Le spectacle va commencer. Il s’agit de Breakin’ Mozart, un show qui mêle danse classique et breakdance, chant lyrique et piano, bruitages et acrobaties. Durant 2h15 (avec une entracte svp), les danseurs offrent du rêve, et des chorégraphies à couper le souffle. Les spectateurs participent à la beauté du spectacle et se laissent surprendre au fur et à mesure de la soirée. Nous en prenons tout simplement plein la vue. A la fin, la troupe salue le public sous les applaudissements. Le rideau se referme. Les clients vaquent à nouveau à leurs occupations. Dehors, les étoiles, les vraies cette fois-ci, brillent dans le ciel. Et la magie, elle, reste encore quelques minutes dans l’air.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s