J’ai vu le Lac des Cygnes

ballet

C’était une envie. Une envie qui est venue subitement en regardant la prestation de Natalie Portman dans « Black Swan ». J’avais envie de voir un ballet (pas une schizophrène j’entends bien). Je ne sais pourtant pas danser, je n’ai jamais mis de tutu, seulement des ballerines quand les beaux jours arrivent. Je n’y connais absolument rien en danse classique, mais la mélodie du Lac des Cygnes me fout des frissons à chaque fois que je l’entends.

Alors j’ai pris mon billet. Pour le Lac des Cygnes. Présenté par le Bolchoï de Minsk s’il vous plaît. Plus de 2h15 de spectacle. Trois actes. Deux entractes. Quand on n’est pas habitué, ça fait long, je vous assure.

Le rideau s’est ouvert et ma mâchoire est tombée. Un décor fabuleux, tout droit sorti d’un conte de fées. Des costumes à tomber par terre, à faire rêver les petites filles (bon, les grandes aussi). Une belle histoire, signée Tchaïkovski, qui raconte la chose suivante :  au cours d’une partie de chasse, le prince Siegfried découvre des cygnes, ou plutôt des jeunes filles victimes d’un ensorcellement. Pour contourner le sort, ces dernières doivent trouver l’amour éternel.  Le récit pourrait s’arrêter là, mais non. Alors que le mariage entre Odette (THE cygne blanc) et Siegfried est sur le point d’être célébré, Odile, THE cygne noir, est présentée au prince. Mais heureusement pour Odette, le prince ne change pas d’avis et triomphe du magicien qui a jeté ce maudit sort. Ça c’est pour la version « happy end ». Car oui, il existe aussi une version « bad end » pourrait-on dire ? Dans laquelle le cygne blanc meurt de chagrin. Triste mais plus réaliste peut-être ?

M’enfin, comme vous pouvez vous en douter, après trois actes, deux entractes, 1001 pointes, une vingtaine de jetés et une cinquantaine de sauts de chat (oui j’ai quand même jeté un œil au vocabulaire lié au ballet pour vous pondre tout ça), j’en ai pris plein la vue ! C’était beau, très beau, un instant de magie oui, mais qui ne m’a pas fait tomber amoureuse des ballets pour autant, bien que les danseurs et les musiciens soient prodigieux. Je pense qu’il faut au moins en voir un une fois dans sa vie. Pour sa culture générale. Pour ne pas mourir bête. Pour changer des sorties habituelles. Promis, la prochaine fois, je tente l’Opéra !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s