Je suis devenue allergique au printemps

allergie pollen

Souvenez-vous, vous croisiez leur route au printemps, il n’y a encore pas si longtemps… Elles se mouchaient sans cesse, avaient les yeux rouges et éternuaient à tout-va. « Elles », ce sont ces personnes qui appréhendent le retour des beaux jours, pas parce qu’elles n’aiment pas le soleil, mais parce qu’elles sont allergiques au pollen. Quand je les voyais, le nez fourré dans leur kleenex, je les plaignais ; je m’estimais chanceuse d’avoir été épargnée. Et puis un jour…

Un jour, j’ai finalement fait partie de ce groupe de personnes. Du jour au lendemain. Sans prévenir. J’ai d’abord cru à un simple rhume. Sauf que le rhume a persisté. Aujourd’hui, je suis moi aussi allergique aux pollens d’arbres. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ça ne part pas comme ça arrive, non ; une fois que c’est là, c’est pour la vie. Ce n’est pas pour autant que je vais me mettre à haïr ma saison préférée. Ces oiseaux qui sifflent au petit matin, cette douceur dans le vent, ces bourgeons et cette nature qui renaît.

Alors on enchaîne les sprays, les cachets et l’inhalateur. On s’abonne à Lotus et on prend son mal en patience pendant plusieurs mois. On va chez l’allergologue pour réaliser des tests et savoir quels pollens, quels arbres ont décidé de nous pourrir la vie. On se fait tatouer le bras avec des formules improbables. Une rougeur par-ci, une autre par-là. Nous voici désormais allergique au boulot, pardon au bouleau…On essaie d’en rire et de vivre avec.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s