Je me suis prise pour la Princesse Sissi

 schönbrunn

Se rendre à Vienne sans visiter le château de Schönbrunn, c’est un peu comme prendre un petit-déjeuner à la française et zapper les croissants : impossible ! 

Schönbrunn pour ceux qui l’ignorent, c’est le château de la célèbre Sissi, l’impératrice d’Autriche, vous savez cette grande dame interprétée par Romy Schneider au cinéma, dotée d’une longue chevelure, et mariée à Franz… Mais Sissi, c’est aussi une femme qui n’en faisait qu’à sa tête, dépensière, férue de « mode »et narcissique sur les bords, qui ne cessait de cultiver son image.

A Schönbrunn, Sissi passait finalement peu de temps. Pourtant l’endroit est magnifique. L’impératrice disposait d’un gigantesque jardin pour ses promenades, d’un zoo pour se divertir, mais aussi d’un immense château comprenant pas moins de 1440 pièces. Autant dire un vrai labyrinthe ! Aussi, lorsqu’on pénètre dans les lieux, c’est un véritable retour dans le temps auquel nous avons droit. Il ne manque que la longue robe pour s’y croire ! D’appartement en appartement, on découvre le bureau de Franz, dans lequel ce dernier passait le plus clair de son temps (pour ne pas dire l’intégralité), son lit de mort (oui, on ne parle pas que de conte de fée, même s’il est vrai « qu’ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants) dans la chambre Napoléon plus précisément, la chambre nuptiale, la salle du petit-déjeuner ou encore le salon chinois bleu.Le mobilier est de toute beauté, au même titre que les tapisseries qui ornent les lieux.

Mais comme pour toute jeune femme un peu romantique sur les bords, la visite la plus marquante fut la salle de bal, ou devrais-je dire la grande galerie, qui recevait les banquets officiels. En observant l’endroit situé au cœur du château, il est facile de s’imaginer dans une robe de bal, déambulant dans la salle au côté du prince charmant, s’apprêtant à danser une valse. Les dorures et les glaces sont partout. Les fresques de Gregorio Guglielmi et les lustres donnent une véritable richesse à cette grande galerie. Il ne manque que les princesses et les cavaliers pour retrouver le lieu d’antan…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s