Petit week-end entre amis

week-end

As-tu déjà eu l’occasion de passer 24h voire un week-end tout entier chez un pote à toi ou une bande d’amis ? Si la réponse est oui, alors peut-être que tu vas te retrouver dans le récit qui suit.

C’est le grand jour, tu as décidé de franchir le pas, de te passer de ton lit pendant une ou plusieurs nuits, de ton petit nid douillet, bref tu fais le grand saut, tout émoustillé à passer quelques jours avec tes potes favoris. Vint donc le moment de préparer tes affaires et ton gros sac pour passer un séjour bien pépère. Trousse de toilette, vêtements, et bien évidemment tout le barda inutile, tu n’as rien oublié, même si tu ne comptes te servir que de la moitié de ce que tu as emmené. Oui, tu avoues avoir emporté Bourriquet avec toi pour te tenir compagnie la nuit, « L’essai démocratique » de Debray au cas où t’aurais un peu de temps pour toi et des madeleines au chocolat si jamais il n’y avait rien à se mettre sous la dent. Sur place, tu es aux aguets. Tu n’as jamais été aussi poli et serviable envers quelqu’un. « Merci ; je t’en prie ; après toi ; tu as besoin d’un coup de main ? Es-tu sûr ? Mais volontiers ! Pis, passe-moi le sel s’il te plaît ! » C’est tout juste si tu ne passes pas un coup de balai par terre pour remercier les gens de leur hospitalité !

Au moment du repas, celui que tu redoutes le plus, tu oses goûter à des aliments auxquels tu n’aurais jamais touché chez toi à table tellement ça ne te donne pas envie. Tu décides d’en manger quelques-uns, tu te forces, machouillant la bête 153 fois pour que ça descende comme il faut, le tout avec un petit sourire en coin pour montrer que tu apprécies la bonne cuisine. Et puis même si tu es adepte de la viande bien cuite, tu ne vas pas chipoter pour quelques morceaux bien saignants…C’est vrai quoi, un peu de respect pour celui qu’a préparé à manger, bon sang !

Lorsque le soir arrive, on fait place à l’improvisation. Visionnage d’un bon film ou d’un programme TV pas terrible qu’on critique en masse ; parties de jeux de société où évidemment la malchance est de ton côté (ouais, surtout au Twister où tu te retrouves les quatre fers en l’air & au Monopoly où tu ne possèdes pas un rond) ou encore discussion autour de la cheminée en mode brainstorming et souvenirs d’antan. Et pendant tout ça, tu observes du coin de l’œil l’assiette de biscuits au chocolat posée sur la table basse du salon. Evidemment, tu n’es pas chez toi alors tu mets le holà en te contentant d’en manger trois-quatre pour ne pas passer pour le goinfre du service.

Toute cette journée t’a épuisé mine de rien ! Tu vas te coucher sur le matelas gonflable ou dans la chambre d’amis. Tu glisses sous la couette en la mettant jusqu’au front car tu n’es pas très ami avec le berger allemand qui rôde dans la maison. Tu vérifies au moins six fois que la porte de la chambre est fermée correctement pour éviter toute rencontre. Comme tu n’es pas dans tes propres quartiers, tu mets un temps fou à t’endormir. Et lorsque la lumière du petit matin entre te caresser la joue, tu t’éveilles doucement, tout en attendant un bruit venant de l’extérieur pour te faire savoir que quelqu’un est déjà debout et que tu as le signal pour te lever. C’est bel et bien tout un art que de camper ailleurs que chez soi !

Advertisements

Une réflexion sur “Petit week-end entre amis

  1. Je suis assez d’accord en ce qui concerne l’heure du repas, c’est toujours ma hantise (moi qui ne mange presque rien). Mais heureusement, jusqu’à present, j’ai toujours réussi à m’en sortir lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s