Plus belle la vie

d55c1084-8a45-46ca-8ff8-edd18ef50af4_large

On dit toujours que les années lycée font partie de nos meilleurs souvenirs. Et ce n’est pas vraiment faux, souvenez-vous justement…

On se levait tôt pour prendre le bus et arriver un peu en avance, histoire de voir les copains dans la cour de récré, alors qu’aujourd’hui, on a énormément de mal à quitter notre couette le matin. Comment faisait-on à l’époque pour être aussi frais au saut du lit ?

A la rentrée des classes, on attendait avec impatience de savoir avec qui on allait se retrouver en cours, quel allait être notre emploi du temps et surtout à quelle sauce nous allions être mangé. Sur notre table, on découpait une feuille à la va-vite pour ensuite y inscrire notre prénom, afin que le prof puisse « faire connaissance » avec l’ensemble des élèves.

Lorsqu’on attendait devant la salle de classe et que le prof n’était pas là au bout de 10 minutes, on le considérait comme absent et on désertait aussitôt les lieux…

100 jours avant le Bac, nous avons sorti nos plus beaux déguisements du placard pour parader au lycée et dans la rue, fêter dignement ce que l’on appelait le Percent. Chacun essayait d’avoir le costume le plus original.

Il y avait ces livres en cours de littérature qu’on était obligé d’analyser de fond en comble même si l’histoire n’était pas toujours trépidante. Les liaisons dangereuses, Roméo & Juliette, Candide ou encore Ubu roi font désormais partie des récits que nous connaissons comme notre poche. A côté de cela, il ne fallait pas oublier les cours de philo plutôt mémorables. On les a abordés avec un peu d’appréhension en terminale. Le langage ne sert-il qu’à communiquer ? Est-il absurde de désirer l’impossible ? Commentaire de texte sur le bonheur, dissertation sur l’existence et le temps, la philo nous a aider à mieux aborder la vie et à réfléchir davantage sur nous-mêmes et sur l’être humain en général. Bref, une matière un peu plus abstraite que les maths qui nous ont littéralement retourné la cervelle. Les fractions au collège, ça passait encore, mais qui a eu la stupide idée de s’embêter avec des x, des y, des vecteurs et des racines carrées ? Pourquoi se compliquer la vie alors qu’on pourrait faire beaucoup plus simple ? Ce n’était pas franchement mieux en physique-chimie où l’on s’amusait avec les volts, les potions magiques et le bec busen. Qui n’a jamais failli se brûler un doigt ou cramer une partie de sa blouse, tout ça parce qu’il ne tenait pas son tube à essai avec une pince ? Et la biologie…que dire de la biologie ? Avec ses cœurs de poulet et ses yeux de porc à disséquer juste après avoir pris le petit-déjeuner…Des TD qui resteront sans doute gravés dans les mémoires…tout comme les cours de langue. On a débuté en allemand avec Otto et Karl Otto, deux gros matous dont l’un était parfaitement clean alors que l’autre était « schmutzig ». En anglais, on retiendra surtout les « sit down » et autres « shut your mouth please » de la prof agacée du bruit qu’il y avait en cours. Enfin, il y avait le sport, un défouloir pour certains, un calvaire pour d’autres. Toujours du volley, de l’endurance et de l’accrosport. Toujours ce jogging ultra sexy, cette odeur de transpiration qui nous colle à la peau et cette manie d’être choisi en dernier lorsque des équipes devaient être constituées.

Et puis en dehors des cours il y avait les copains. Une bande de potes au complet qu’on retrouvait dans la cour à 10h et à 16h pour papoter, se raconter les derniers potins et partager des fous rires. On avait nos premiers coups de cœur et aussi nos chagrins d’amour. Avec eux, on s’est rendu à nos premières vraies fêtes et peu importe si celles-ci valaient ou non la peine qu’on se déplace, l’essentiel était d’être ensemble, tout simplement.

Advertisements

Une réflexion sur “Plus belle la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s