Au fil des pages

valises-de-livres2

La lecture est un voyage. On est embarqué par les mots, on change totalement d’univers, on s’identifie à un personnage. On vit une autre vie le temps de quelques pages. La lecture nous libère de nos craintes, de nos peurs, de nos angoisses. La lecture nous fait traverser les époques, les lieux, toutes ces barrières qu’habituellement nous ne pouvons franchir. La lecture est un plaisir. Plaisir de pouvoir imaginer, rêver, délaisser une réalité pour une autre.

Il y a ces romans, remplis de magie, d’amour et de simplicité qu’on ne peut s’empêcher de dévorer d’un coup. Ces histoires parfois incohérentes, invraisemblables qui nous laissent pourtant songeurs et plein d’espoir.
Il y a ces bandes dessinées qui nous divertissent, nous font sourire et nous replongent dans l’univers de notre enfance.
Il y a ces pièces de théâtre, absurdes, pleines de sens, dramatiques ou comiques qui nous font réfléchir sur le sens de la vie et des choses qui nous entourent.
Il y a ces poésies que l’on a dû apprendre par cœur ou pas, ces poètes qui jouent sur les mots et qui se servent de la langue française comme d’une arme, d’un moyen d’exprimer leur mal-être ou leurs sentiments profonds.
Il y a ces écrits scientifiques, ces essais, ces contes philosophiques qui nous servent de corpus pour nos études, qui nous barbent de temps à autres mais qui nous en apprennent plus sur notre monde et sur notre propre personne.
Il y a ces tragédies, ces récits autobiographiques touchants, poignants qui nous rappellent qu’il y a toujours beaucoup plus malheureux que nous sur Terre et qu’il faut savoir se satisfaire de ce que l’on possède déjà.
Il y a ces romans épistolaires, ces journaux intimes où l’on pénètre dans l’intimité des gens, où l’on découvre un monde qui nous était alors totalement inconnu jusque là.
Il y a ces contes de fées, signés Perrault ou Walt Disney, qui nous font rêver, croire au prince charmant. Des mondes féériques où ce sont toujours les gentils qui gagnent contre les méchants.

Il y a ces pages qu’on oubliera aussitôt une fois le livre refermé…
Et toutes ces autres qui auront bercé notre imagination et qu’on ne pourra oublier.

Une lettre. Un mot. Une phrase. Un paragraphe. Un chapitre. Un roman.
Un titre. Un auteur. Une couverture. Un résumé. Un livre. Une bibliothèque.
Un trait de caractère. Un personnage. Un endroit. Un moment. Un univers.
Un début. Un milieu. Une fin.

Advertisements

Une réflexion sur “Au fil des pages

  1. je tombe ici par hasard, je ne le regrette pas! très joli billet une image que j’aime beaucoup!! je repasserai, et pas par hasard cette fois!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s