Au royaume des jouets

tumblr_levs2hGc0U1qfe0ilo1_500_large
Les fêtes de Noël approchaient, les maisons scintillaient et les gens se précipitaient dans les magasins pour acheter les derniers cadeaux. Parmi eux,  un petit garçon de cinq ans, du nom de Tom, allait tous les soirs admirer les jouets dans la vitrine du grand centre commercial. Il pouvait y rester pendant des heures, à observer les petits soldats de plomb, les figurines de dessins animés ou encore le traîneau du Père Noël, installé à l’entrée. Tom était émerveillé.
Un soir, vers 19h, il entra au « Royaume des jouets », situé à l’intérieur de l’énorme bâtiment. C’est dans une petite cabane en bois aménagée qu’il décida de s’installer et de laisser libre cours à son imagination. Il se faisait de plus en plus tard mais le garçon ne se rendit compte de rien et finit par s’endormir.

A son réveil, il faisait nuit. Toutes les lumières étaient éteintes. Il n’y avait plus aucun bruit dans le centre commercial. Tom n’était pas rassuré. La porte d’entrée était verrouillée et personne ne l’entendait crier. Malgré son jeune âge, Tom redevint calme et décida de s’occuper en faisant un tour dans les rayons de la boutique. Il fit face à toute une garnison de petits soldats et les regarda les uns après les autres. Alors que ses yeux étaient fixés sur l’un d’entre eux, il entendit un curieux bruit derrière lui, qui le fit sursauter ; une jolie poupée avec une robe rose marchait vers lui : « Salut Tom ! Je m’appelle Emy, tu veux jouer avec moi ? » L’enfant resta bouche bée. Avait-il bien entendu ? La poupée venait de lui adresser la parole. Lorsqu’il se retourna, il vit tous les petits soldats par terre en train de former un cercle autour de lui. Il écouta attentivement celui qui semblait être le chef de la troupe. « Gauche, droite, gauche, droite…Alors mon garçon, tu nous suis ou tu préfères rester ici ? » Tom se leva et vit instantanément tous les jouets prendre vie autour de lui. Les voitures faisaient des courses dans tout le magasin, les soldats marchaient au garde-à-vous tandis que les poupons préparaient le thé. La caserne de pompiers clignotait ainsi que toutes les guirlandes éléctriques accrochées au mur. Le « Royaume des jouets » s’illuminait.

Tom se promena dans tout le magasin en discutant et en s’amusant avec l’ensemble des jouets. Au fur et à mesure qu’il faisait le tour de la boutique, la troupe de jouets le suivait à la trace. Alors qu’il arrivait à la fin d’un rayon de déguisements, un pirate l’attendait. Il avait un crochet à la place de la main et un œil caché par un bandeau. Il n’était pas plus grand que Tom. Ce dernier se retourna et demanda à Emy : « C’est qui ce pirate ? Il me fait peur… » Emy lui répondit : « Il s’agit de notre chef. Nous devons lui obéir, sinon il devient tout rouge et casse tout ce qui l’entoure. Fais très attention ! » Le garçon tremblait de tous ses membres lorsque le pirate s’adressa à lui : « Que fais-tu là ? C’est chez moi ici, alors tu vas partir tout de suite et rentrer chez toi, sinon je vais être très en colère ! » Tom ne broncha pas. Il avait peur mais ne pouvait pas s’enfuir. « Non, je reste ! Que tu le veuilles ou non ! » Le pirate siffla et tout un régiment de jouets vint à lui : « Tu veux la guerre cher enfant, tu vas l’avoir ! »
Une course-poursuite s’engagea dans le magasin. La bataille entre les « bons » et les « mauvais » jouets dura une partie de la nuit. Tom et ses nouveaux amis avaient préparé un piège avec un filet et des balles de tennis. Évidemment, le pirate pas très malin tomba dedans avec toute son armée. L’enfant avait remporté la bataille. Une peluche s’approcha alors de la poupée d’Emy : « Il faut maintenant songer à coucher le petit, il est très fatigué. Nous lui avons préparé un endroit avec des coussins et une couverture. » Tom se dirigea vers le coin aménagé spécialement pour lui, complètement épuisé et soutenu par les petits soldats. Il s’endormit.

Un bruit sourd le réveilla. Les portes du magasin étaient en train de s’ouvrir. Il était 9h. Les parents de Tom se précipitèrent à l’intérieur et trouvèrent leur fils allongé au milieu d’une montagne de coussins. Sa maman, rassurée, le prit dans ses bras. Tom se réveilla et lui dit alors : « Maman, les jouets sont vivants ! Je me suis amusé avec eux toute la nuit ! » Sa mère le regarda et confia au père : « Au moins, il a fait de beaux rêves… »
Le directeur s’excusa encore une fois auprès des parents. Le petit garçon se retourna une dernière fois avant de partir et vit la poupée lui adresser un clin d’œil. Cette nuit, il s’en souviendra toute sa vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s