Manèges, barbe à papa et pomme d’amour

Une des périodes que j’appréciais le plus étant petite, c’était bien celle-ci : le début du mois d’octobre pour l’installation de la fête foraine. La tradition voulait que l’on invite la famille et que l’on s’y rende tous ensemble. Emerveillée par toutes ces couleurs, ces lumières, ce bruit de fond, j’étais béate devant ce grand spectacle. Les stands de confiserie, débordant de jolies sucreries dans un panel infini de couleurs. Les enfants qui montrent du doigt quelle sucette a fait chavirer leur cœur. Les auto-tamponneuses qui s’entrechoquent dans un léger brouillard. Les cris stridents provenant du train fantôme. Le bruit des nombreuses pièces qui tombent des machines à sous. Les petits manèges où les adultes attendent patiemment que les plus petits finissent leur tour d’avion après avoir attrapé plusieurs fois le pompon. Et les plus grands, dans des attractions plus farfelues les unes que les autres, à hurler de peur ou d’enthousiasme en ressentant cette bonne vieille dose d’adrénaline. Aujourd’hui,je ne suis certes plus une enfant, mais la petite fille qui sommeille en moi reste ébahie devant l’ambiance d’une fête foraine.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s