Rêveries & cappuccino

Image

Devant l’ordinateur, face à une page blanche, je fais appel à mon imagination. Comme tous ces écrivains décrits dans des romans anglophones, qui se rendent dans le café du coin pour se concentrer et écrire ce qui leur passe par la tête. Ils scrutent l’horizon, observent la foule qui va et vient et ce, pendant des heures. C‘est de là que vient leur inspiration. Du moins, c’est ce qu’ils tentent de nous faire croire…Moi, j’ai juste un cappuccino qui fume à mes côtés. Il n’y a personne qui gravite autour, et seul le ventilateur de la machine fait office de bruit. Et pourtant je suis inspirée…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s